Les montres

 

   Le Musée de l'Horlogerie vous propose la découverte d’une collection riche et diversifiée. Des modèles des XVIIème et XVIIIème siècles sont exposés accompagnés de montres à complications (sonnerie, quantième perpétuel), de montres à coq à fusée ou de montres dites chinoises dont la moindre parcelle de mouvement est magnifiquement ciselée. Un modèle unique très pédagogique réside dans la reproduction à l’échelle 10 d’un mouvement mécanique automatique fonctionnant datant de 1955. De magnifiques boîtiers niellés, champlevés, damasquinés, guillochés, gravés à l’eau forte ou émaillés vous démontrent le savoir-faire de nos ancêtres. Beaucoup de montres de gousset sont exposées dont une montre à graduation sur 24 heures ou encore la montre d’un médecin avec au recto l’heure et au verso la trotteuse des secondes pour prendre le pouls.

   De nombreuses montres savonnettes sont présentes dont un modèle ultra plat de 1928. Un magnifique chronomètre de marine fait partie de notre collection. La transition vers les époques modernes est assurée avec les premières montres-bracelets et avec des modèles de montres électriques aboutissant à la montre à quartz actuelle. Toute l’histoire de l’horlogerie portative est donc retracée.

   Le problème majeur des horloges et pendules à poids est causé par leur encombrement. En effet, il fallait toujours laissé de la place sous les mouvements pour permettre la descente des poids. Un génial inconnu pensa que les poids pouvaient être remplacés par un autre source d’énergie de manière à rendre la pendule réellement portative. Le ressort moteur était cette nouvelle énergie. Il s’agissait d’une fine lamelle de cuivre enroulée sur elle-même qui, en se déroulant, entraînait le boîtier qui la contenait (le barillet). Il faudra des décennies de recherche et d’ingéniosité pour arriver à maîtriser cette idée.

   Les pendules de table sont considérées comme les plus anciennes pendules à ressort. Une miniaturisation extrême fut progressivement possible pour arriver aux montres. Les premiers exemplaires de forme globulaire sont baptisés oignon. La précision fera des progrès significatifs grâce au régulateur à pendule (idée de Galilée) que Huygens applique sur une horloge au XVIIème siècle..

 

Ouvert TOUS LES JOURS : 10h-12h / 14h-18h. Vendredi 7 juillet : fermeture 17h15.

Nouvelle brochure du Musée

Cliquer ici pour ouvrir/télécharger le document PDF

Brochure Route de la mesure du temps

Cliquer ici pour ouvrir/télécharger le document PDF
Accueil || Le château || Horloges, pendules || Machines et outillage || Montres || Liens || Plan d'accès || Nous contacter